Contes et récits : La légende de Nogue le Crâ

 Envoyé le Mer 25 Juin - 1:47

Pour vous immerger davantage dans ce récit, n'hésitez pas à le lire avec cette mélodie en fond :
http://www.youtube.com/watch?v=RdJ8k0tSfH4
Bonne lecture !  Smile



*prend la voix bienveillante de Morgan Freeman*

Il est de ces héros dont l'histoire, aussi chargée d'exploits fabuleux ou d'anecdotes amusantes soit-elle, reste malgré tout peu connue. Le temps aide un homme à se forger, à apprendre à se connaître lui-même puis les autres qui l'entourent ; il se développe, grandit physiquement et psychologiquement. Il découvre les règles qui régissent son univers, il profite de sa liberté pour explorer le vaste monde qui s'offre à lui. De nature, certains hommes paraissent petits face à ce monde, hostile et dangereux de prime abord ; mais ils font fi de cet aspect et parviennent tant bien que mal à se faire une place dans la société.

L'histoire que je vais vous conter ce soir au coin du feu, est celle d'un de ces hommes dont je viens de parler. Un être chétif qui a choisi de se battre, pour défendre le vœu qui lui est cher : rejoindre les rangs de ces hommes dont on conte les aventures épiques dans les récits de guerriers. Un homme qui s'est levé, face à la destinée qui lui était promise. Un homme craintif mais armé de courage et rempli de bravoure. Un être au coeur pur, ami indéfectible des honnêtes aventuriers. Un homme aux longues oreilles pointues, vêtu tout de bleu et de jaune, portant son arc et ses flèches les cheveux au vent. Installez-vous confortablement, tandis que je vous conte La Légende de Nogue.








Notre héros vit le jour en Novamaire 638, du haut de l'île flottante dénommée Incarnam, lieu de rencontre de tous les nouveaux aventuriers. Cet archer au grand cœur mais encore insouciant et avide de connaissances, s'empressait de découvrir ce fabuleux monde, son histoire, ses habitants, sa culture. Le monde qui l'entourait le fascinait totalement, et cela se voyait dans ses yeux brillants d'excitation et de joie. Toutefois, ce monde nouveau semblait bien étrange et Nogue se perdit bien (trop?) souvent, entre son incompréhension et son sens de l'orientation assez déplorable. En effet, bien que muni d'une carte et d'une boussole, le disciple de Crâ était capable de s'égarer n'importe où, là où son ignorance le conduisait.




Heureusement et assez vite, Nogue put compter sur le soutien d'indéfectibles amis qui n'hésitèrent pas à apporter un peu de leur temps afin de guider notre héros sur le chemin de sa destinée. Tous ensembles, ils vécurent multitude d'aventures plus rocambolesques les unes que les autres, s'amusèrent à se conter leurs exploits tout en riant de bon cœur. Incarnam ou Astrub, rien n'arrêtait ces fougueux aventuriers qui prenaient plaisir à découvrir le monde des Douze.



Cependant, tout n'était pas rose pour notre archer. Lorsqu'il se retrouvait seul, il avait l'habitude de s'asseoir au bord de l'île flottante Incarnam, près des falaises, et se laissait aller à sa tristesse permanente : pourquoi Nogue se sentait-il aussi faible face à ceux qui l'avaient aidé jusqu'à présent ? Pourquoi se sentait-il incapable de rivaliser avec ses amis ? Pourquoi avait-il l'impression de ne représenter rien, d'être aussi minuscule ? Toutes ces questions sans réponses ne disparaissèrent pas de son esprit avant bien longtemps. C'est ainsi que honteux de sa faible puissance, Nogue suivait ses amis dans leurs péripéties, marchant dans l'ombre de ses camarades et rêvant du jour où il serait capable de les surpasser. Le jour, où l'élève dépasserait ses maîtres.



Un jour, une terrible nouvelle vint bouleverser l'existence de notre cher Nogue : ses amis et camarades avaient décidé de mettre fin à leurs aventures. Pour notre archer, cette décision sonnait comme un abandon. Ceux qui l'avaient poussé à grandir, à devenir un fier disciple de Crâ le lâchaient désormais ? Ce fut un coup dur pour Nogue, qui ne put rien faire pour empêcher ses amis de quitter ce monde. Désormais, Nogue n'avait plus de mentors, plus d'amis sur qui il pouvait compter. Il était désormais seul. Seul, face à un univers parfois hostile et qui l'apeurait, bien qu'il ne le reconnut jamais.




Pendant de longues semaines, Nogue se remit en question. Etait-il véritablement capable d'atteindre son objectif, celui qui l'avait suivi depuis sa naissance sur Incarnam et qui hantait ses rêves ? Pouvait-il devenir un Crâ puissant, comme les rares héros armés d'un arc et de flèches, ceux dont on conte les exploits dans les livres aux enluminures dorées ? Amer de l'abandon de ses amis, Nogue fut incapable de répondre à cette question. Inactif, il n'avait plus la force d'avancer, son jeu devenant pour lui de plus en plus rébarbatif et sans intérêt. Loin de ses amis partis dans un autre univers, Nogue perdit le goût de l'aventure.



Mais alors qu'il se pensait fini, notre archer trouva le courage de continuer ! S'apitoyer sur son sort ? Il n'en était plus question ! Son aventure lui avait apporté tellement qu'il ne pouvait se résigner à tout abandonner, comme ses amis par le passé. Hors de question de rester en retrait : à compter de ce jour, Nogue le vaillant disciple de Crâ brillerait dans tout ce qu'il entreprendrait ! Et qu'importe, qu'il se fasse des rivaux ou même de redoutables ennemis, il ferait face à l'adversité sans faillir ! Habitué à se cacher du monde et suivre les autres, Nogue se découvrit une personnalité plus grande, plus forte, et surtout plus mature. C'était le début d'une véritable renaissance.



Alors de cercle 50, Nogue prit les armes, dépensa le peu de kamas qu'il avait réussi (non sans mal) à dropper et partit à l'aventure. Donjon des Champs, puis Donjon du Bouftou Royal, rien n'arrêtait notre héros en quête de puissance. Il s'attaqua par la suite aux Plaines de Cania remplies de Blops, créatures gélatineuses aussi insolites qu'amusantes. Nogue comprit avec eux peu à peu, l'importance des éléments qui constituait sa force. Il fit son choix : il serait un fier Crâ feu, aux terribles Flèches Glacée, Magique, et Enflammée. Le donjon des Blops lui succomba bien vite, hormis le Blop Griotte Royal qui pouvait encore rire de notre héros. Mais Nogue le savait, un jour viendrait où ce dernier ne sourirait plus et ne pourrait que constater la puissance de notre fier archer, une fois détruit en petites flaques de gelées parfum fraise.




Au cercle 60, Nogue réalisa l'un de ses inavouables rêves : il s'acheta une belle Dragodinde Orchidée, qui l'emmènerait partout où son courage, sa curiosité et aussi sa soif de découvertes le porteraient. Sur son noble destrier, notre héros monta les niveaux les uns après les autres. Face aux dopeuls de temple, il acquit beaucoup d'expérience, dont il s'en servit par la suite pour affronter d'innombrables adversaires tous plus redoutables les uns que les autres : les Scarafeuilles, les Bworks, les Porcos, les Mulous et jusqu'aux Dragoeufs qui peuplaient le village abandonné. Après chaque combat, défaite ou victoire, notre archer s’enorgueillit d'avoir appris quelque chose d'important, quelque chose qui pourrait lui servir plus tard.




Mais la solitude était omniprésente dans la vie quotidienne de Nogue et bien qu'il trouva quelques rares personnes qui l'aidèrent occasionnellement, ce dernier aspirait à être entouré de camarades friands de combats enflammés et de bonnes rigolades autour d'une bière de la taverne d'Astrub. Il visita alors de nombreuses guildes, obtint différents rôles dans celles-ci, puis pensa trouver sa place au sein d'une guilde rougeoyante. Mais cette dernière sombra peu à peu dans l'oubli, et alors que Nogue était invraisemblablement, de nouveau bien seul dans une guilde fantôme, l'impensable se produisit : un ancien ami de Nogue, le brave Féca répondant au nom de Pyronium, lui fit découvrir une guilde au nom qui plut immédiatement à notre héros : la guilde dénommée "Shadow Of The Night".




Nogue fut accepté au sein de la guilde. Dès lors, bien qu'il était nouveau, il fut pris sous l'aile bienveillante des hauts membres de cette belle famille, et put compter sur des camarades fantastiques. Le vaillant Trunk, le puissant Umbriel, la jolie Hlina et son mari Hungua, la mignonne Tara, le silencieux Wrest, le mystérieux Gloups et enfin celui qui allait devenir un nouveau camarade proche de Nogue : l'incorrigible Mago. Ces deux là forment une sacré paire de rigolos ! Celui que Nogue surnomme amicalement "Magouille" depuis une terrible mésaventure aux mansots de Frigost, se révèle être un compagnon bourré d'humour mais n'en est pas moins un redoutable guerrier qui n'hésite pas à apporter des conseils à notre héros.



C'est au sein de cette grande famille que Nogue, enchaînant lentement mais surement les niveaux, gagna en puissance, en sagesse mais aussi en maturité. Il devint un membre à part entière de sa guilde et contribua à son développement à sa manière. Il visita les iles de Moon, d'Otomai, de Frigost, du Minotoror, des Wabbits.. Il parcourra les terres de Pandala, l'immensité des plaines de Cania ; il fit la rencontre du Maitre Corbac, du Dragon Cochon, et de plein d'autres ennemis qu'il terrassa non sans mal. Nogue devint un Crâ fier et puissant.






Aujourd'hui, Nogue a bien changé. Mais surtout, Nogue a atteint un niveau impensable autrefois. Lors de son avènement sur Incarnam, en Novamaire 638, jamais il n'aurait pensé atteindre le level 200. Jamais il n'aurait pensé vaincre autant de monstres que d'adversaires redoutables. Jamais il n'aurait espéré vivre entouré d'une grande famille prête à le soutenir et à partager les bons comme les mauvais moments. Jamais il n'aurait cru y arriver sans la présence de ses premiers amis. Et jamais il n'aurait pensé réaliser son rêve, dépasser les mentors qui l'ont guidé vers sa destinée.

La suite lui a montré qu'il avait tort, bien heureusement.



Ainsi s'achève le récit des aventures de l'intrépide et insouciant Nogue, fier disciple de la déesse Crâ. Rassurez-vous, notre héros n'a pas terminé son voyage et encore beaucoup de folles histoires attendent notre vaillant et courageux protagoniste. Son prochain objectif : continuer à se perfectionner et mettre enfin la main sur les Dofus tant convoités.

FIN.
Scampy

avatar


Membre du Conseil
Membre du Conseil

Bras droit
Steamer
Messages : 663
Inscrit depuis le : 06/03/2014

 Envoyé le Mer 25 Juin - 11:08

J'adore, très belle écriture ça se lit tout seul. Et merci pour cette nostalgie avec l'ancienne musique de Dofus.
Takilarion

avatar


défaut
Messages : 407
Inscrit depuis le : 09/04/2014

 Envoyé le Mer 25 Juin - 13:56

Émouvant...  Sad 
Umbriel

avatar


Membre du Conseil
Membre du Conseil

Meneur
Feca
Messages : 811
Inscrit depuis le : 17/03/2014



"Je me noie dans l'alcool, alerte à Malibu"







Umbri, le bien-aimé.

 Envoyé le Mer 25 Juin - 17:09

TROP BEAU Sad



Yiuna
Yiuna

avatar


Equipe FORUM
Equipe FORUM

Testeur
Eniripsa
Messages : 1341
Inscrit depuis le : 17/03/2014





 Envoyé le Mer 25 Juin - 17:38

J'aime beaucoup aussi, même si j'ai souvent du mal à me lancer dans des pavés, avec les illustrations et tout ca rend vraiment sympa Surprised
Invité


Invité


 Envoyé le Mer 25 Juin - 17:43

Waow...
DevilErrel

avatar


Membre
Membre

défaut
Messages : 57
Inscrit depuis le : 27/04/2014

 Envoyé le Mer 30 Déc - 11:18

J'en ai pleuré Prier
Elcyniqiome

avatar


Membre
Membre

défaut
Messages : 79
Inscrit depuis le : 19/09/2015

 Envoyé le Lun 11 Avr - 11:27

Pareil que Tyty
Yiuna

avatar


Equipe FORUM
Equipe FORUM

Testeur
Eniripsa
Messages : 1341
Inscrit depuis le : 17/03/2014





 Envoyé 

Contenu sponsorisé